Day 14 : extrait 2017

Day 14 : extrait 2017

(extrait d’un journal, datant de 2017)

La vie s’embellie considérablement une fois qu’on arrête de paraître et qu’on débute l’étape fondamentale du “être”. Être, donc je suis. 

J’ai un tableau de bord que je prends plaisir à regarder pour les expériences et les personnes qu’il représente. J’ai l’envie de voyager à travers le monde. De ne jamais m’arrêter à une seule destination. Une vie saine ce n’est pas une vie avec trop ou bien peu de plaisir mais avec une juste balance entre le vouloir et le devoir. Car vivre dans une société inclut toujours un devoir d’une façon ou d’une autre. C’est ce pour quoi on choisit un pays plutôt qu’un autre. Notre relation aux choses peut changer de cette manière. Dans une société matérialiste on aura tendance à penser que tout est lié, que tout est logique bien casé, et propice à la croissance d’une économie et d’une nation. Quant en vérité, cette dernière ne prend pas toutes les mesures nécessaires à son évolution et développement humain elle se retrouve brisée, flutée, dépourvue et dépendante.

La dépendance existe considérablement dans nos sociétés occidentales et elle n’a jamais été aussi importante. Au moins dans les sociétés moins occidentales l’on compte sur Dieu mais compter sur Dieu c’est en quelque sorte compter sur soi-même et les siens ? Alors que dépendre et vivre dans une société qui se base sur le simple matérialisme est une peste pour l’humanité toute entière. Notre vie est basée sur des acquis que l’on croit inumiables et immortels.

J’écris parce que j’en ai envie, parce que ça me soulage. Si je ne le fais pas je m’en veux. Pas parce qu’ “il le faut » mais plutôt parce “j’en ai besoin”…

Day 12 : À coeur ouvert

Day 12 : À coeur ouvert

À coeur ouvert (extrait d’un journal, datant de juillet 2018)

Si j’écris ces mots et ces phrases c’est avant tout parce que je me sens prête. J’ai fait le travail. Ce dernier continue mais de par son évolution je me sens apte à apporter un témoignage. Ce que, dans le passé, je ne me suis jamais permise.
J’ai toujours été rigoureuse et perfectionniste. Peut-être dû à mon signe astral. Peut-être dû à ma personnalité. Je ne sais pas. Ce que je sais c’est qu’on a toujours parlé de moi comme une enfant, avec la joie de vivre. J’apportais joie et amour dès le plus jeune âge. Le jour où l’on m’a raconté cela, j’étais en pleine adolescence. Une fille souvent triste et anxieuse de par la vie en général…
Aujourd’hui, je ne pourrai pas dire que je suis redevenue cette jeune fille exprimant amour et joie de vivre en chaque instant. Du moins, j’essaye de le faire, et de l’être autant que possible. J’aime croire que la vie nous est offerte en chaque instant.
Les plus beaux des cadeaux tout comme les mauvaises surprises que l’on considère injuste.

Ces deux dernières années je les ai passé en grande partie seule, dans un foyer familiale le temps de tout poser sur papier et de réfléchir. Et il y a quelques mois, j’ai voulu expérimenter le monde de l’extérieur. Alors je me suis mise à sortir plus souvent, avec un coeur ouvert et guérit.

Alors je suis sortie. J’ai ouvert les yeux, mon coeur, mes bras à la plus grande des curiosités offertes par l’Univers. J’ai dit haut et fort que j’étais prête à sortir encore et toujours un peu plus de ma zone de confort.

Il y a des musiques qui peuvent me faire perdre tous mes moyens. J’ai le corps qui grésille, les mains qui en tremblent presque et mon coeur qui part à la débandade avec la peur qu’il s’arrête tout d’un coup sans même que j’ai le temps de dire mon dernier mot. Ces instants forts en émission je ne les expérimente pas tous les jours. Bien heureusement. Mais l’être hyper sensible que je suis m’a toujours indiqué des extrêmes parfois dans les émotions de la vie de tous les jours. Alors je tente tant bien que mal de m’entourer de belles et de bonnes personnes avec un environnement clairvoyant, lumineux et sereins. Mais ma part de curiosité fait de moi aussi une grande aventurière qui aime partir à la conquête de l’inconnu.

Life is Beautiful with Solybox

Life is Beautiful with Solybox
Fully preparing the futur of this beautiful platform,
I’m happy to share some rich past experiences full of emotions!
 
I got a story to tell. I’ve always being attracted to the job of my dreams.
In Business School, I was dreaming of a beautiful life with a job that I love, with people I appreciate to work with…
I was imaging this job was somewhere outside, waiting for me.
I was so pretty sure about it. Not that I was completely wrong…
 
At that particular moment only, I would be satisfied and would be declaring myself as « feeling happy ».
Once I pass this semester, once I make this internship, once I get that diploma, once I finish my last year internship, it was not ending, even never I should say.
 
Time went by between the end of my studies and the end of my « last year » internships (since there were much more than one simple internship to make it work),
The day, I knew, a muse came to my ear telling me a great idea:
A charming idea, about a revolutionary box which could change more lives than a simple satisfaction of clients having a shopping time on my website.
 
In the next coming weeks, I will have the great pleasure to introduce you our first partner, an Artist I particularly appreciate, and care about. She have talent, sensitivity and courage.
Stay tuned and tell you much more very soon !!