L’étincelle Folie de Robin.W

L’étincelle Folie de Robin.W

« À LA NAISSANCE, ON NE VOUS DONNE QU’UNE PETITE ÉTINCELLE DE FOLIE. VOUS NE DEVEZ PAS LA PERDRE! » – ROBIN WILLIAMS

C’est avec surprise que j’ai découvert un nouveau film de Robin Williams (je pensais les avoir tout vu)! Il date de 1998, et évoque la vie après la mort, son titre (intriguant): « What dreams may come ». J’y ai trouvé beaucoup de redondance avec le nombre (impressionnant) de livres lus sur le sujet de l’afterlife (l’après vie) – à ce sujet je recommande vivement celui-ci: La Mort Expliquée aux Enfants.

download

Je voulais introduire Robin Williams d’une façon qui m’est propre. J’ai un attachement particulier pour cet acteur et grand artiste qui nous a quitté en 2014. De Jumanji à Dead Poets Society. Je ne serai en sélectionner un parmi tant de films qui m’ont tant marqué…

Récemment sa femme, a évoqué au journal britannique le Guardian que l’origine de sa mort, et de son suicide (cause officielle) provenaient plus particulièrement d’une maladie qui allait bien au delà de la depression. Une maladie appelée la démence à corps de Lewy (DCL). J’en parle car on l’a tellement évoqué dans les médias, je pense qu’il méritait tout de même une meilleure fin que celle qui fut la sienne.

Alors après avoir survolé et visualisé nombreuses de ses interviews, tout particulièrement celles de Charlie Roses (au fil des années). Je découvre la personne qui se cache derrière la multitude de personnages (du moins j’essaye). Afin de débuter cet article il est important de rappeler qu’avant de se retrouver à l’écran, Robin Williams était connu et réputé pour ses stand-up, son comique et ses improvisations (une véritable passion).

Son approche de l’impro’ en une phrase:

Si tu lâches vraiment prise, tu trouveras quelque chose de meilleur.

Dans une interview donnée en 2000, Charlie Rose questionne Robin Williams sur l’influence de son passé en tant qu’acteur.

Charlie Rose: « Être un bon comédien (et impro’) doit forcément venir d’une enfance difficile? »

Robin Williams: « Vous et moi, nous savons qu’être enfant unique signifie une certaine solitude. On est amené à nourrir son imagination… Tu sais que ton imagination est très active. Pour moi (en tant qu’acteur) lorsque je joue c’est comme une explosion d’énergies. Ma première classe d’impro c’était ma première expérience de cela justement ».

Après avoir évoqué ses débuts, on l’interroge sur le sujet de la peur, en général et surtout la peur de l’échec lorsqu’on se retrouve face à un public.

Charlie Rose: « Y a t-il la peur de l’échec lorsque vous êtes sur scène? »

Robin Williams: « Oh oui! Mais j’imagine qu’on la dépasse (à un moment ou un autre). Mais il faut prendre l’opportunité parce qu’il faut échouer pour trouver le nouveau. C’est la raison pour laquelle je continue à retourner dans ce club. Il faut d’une certaine manière prendre sa chance. C’est presque comme si vous lâchiez prise. Ça fait partie du chemin. À première vue ça fait peur, puis on y retourne.
J’imagine que c’est pareil pour plein d’autres choses, lorsque tu joues et que ça ne fonctionne pas… tu y retournes et dans ta tête ça fait: « rendez vous en phase 2”. Avance et après tu trouves, sors puis éventuellement d’une façon ou d’une autre quelque chose va se manifester et c’est pour cela que ça prend du temps, mais si tu as le courage tu peux le faire ».

Charlie Rose: « Et lorsque ça fonctionne comment sa se ressent exactement, dans votre corps? Est-ce que c’est similaire à une expérience hors du corps? »

Robin Williams: « Ton esprit est en train de fonctionner et lorsque ça marche vraiment c’est comme si quelque chose d’autre prenait le dessus »

Charlie Rose: « Êtes-vous un meilleur acteur grâce à votre instinct? »

Robin Williams: « Oui, l’instinct donne une certaine liberté. Tu n’as pas peur d’essayer quelque chose de nouveau. À cause du comique, tu dois essayer tout et n’importe quoi, l’un nourrit l’autre. Le jeu d’acteur procure une certaine concentration, et lorsque tu l’utilises tu peux vraiment rester dans le personnage, l’explorer, et ils se nourrissent mutuellement, c’est quelque chose de symbiotique »!

Dans une interview donnée en 2002, à l’occasion de la sortie du film One Hour Photo, le réalisateur Mark Romanek décrit Robin Williams d’une façon éloquente qui est la suivante:

« Vous savez il y a beaucoup de tension crée parce que nous connaissons Robin Williams des talk-shows, des comédies et stand-up donc nous savons qu’il a cette quantité d’énergie volcanique. Quant il joue ce personnage modéré qui se retient, nous savons qu’il représente ce volcan et ça crée beaucoup de tension ».

Lorsque Charlies Rose, questionne Robin Williams sur son futur et ses projets il répond:

Robin Williams: « Je veux continuer à faire ce genre de film. Des films intéressants. L’important c’est ce qu’on laisse derrière nous, avec un film comme celui-ci on se dit “super”... Quelque chose qui a une sorte de « demi-vie ». Faire du stand-up c’est autre chose. Avoir accès aux deux c’est comme avoir un passeport accédant différents pays ».

En 2002, alors que Robin Williams sort de désintox, il partage son « retour à la vie »:

Robin Williams: « [après la rehab] Je suis sortie de l’autre côté. La vie est extraordinaire et je ne veux pas la rater. La simple gratitude c’est bien. C’est toutes ces choses ».

Enfin, à la suite d’une chirurgie du coeur, il revient devant la caméra pour partager son expérience en 2009 :

Robin Williams: « Après une opération du coeur, vous devenez très émotionnel et sensible ».

Robin Williams: « J’ai appris quelques leçons dernièrement dont celle-ci: écouter c’est très puissant. L’immobilité, le calme c’est aussi très puissant. L’idée de véritablement écouter, c’est-à-dire être engagé dans l’écoute. Mais aussi être engagé dans le moment présent, dans la vie ».

Quelque chose d’iconic c’est quelque chose qui tient par lui même. – R.W

J’ai très envie de terminer cet article avec ce texte, et réplique du film “Jack” de Francis Ford Coppola, datant de 1996. Je trouve ce discours tellement inspirant qu’il n’y a pour moi pas meilleurs mots pour conclure cet article avec une note d’espoir étant donné l’absence terrestre de ce grand génie.

« Je n’ai pas beaucoup de temps ces jours-ci donc je vais la faire rapide, comme ma vie. Vous savez, alors que nous nous rapprochons de la fin de cette phase de vie, nous nous trouvons à essayer de nous remémorer les bons moments, en essayant d’oublier les mauvais… et nous nous mettons à penser au futur. On commence à s’inquiéter en pensant: “Qu’est-ce que je vais faire? Qui serais-je dans 10 ans? 
Mais je vous répond: Hé, regarde moi. S’il te plaît, ne t’inquiète pas autant, parce qu’à la fin, aucun de nous n’a beaucoup de temps sur cette planète – la vie est fugace. Et si vous vous retrouvez tourmentés, jettez un coup d’oeil au ciel d’été, quant les étoiles s’enfilent à travers la nuit veloutée, et lorsque une étoile filante se trace dans la noirceur du ciel passant de la nuit au jour, faites un voeux et pensez à moi. Faites de votre vie quelque chose de spectaculaire. Je l’ai fait… merci ». (extrait de la réplique de Robin Williams donnée dans le film Jack)

“The more detail you are in your work, the more universal it is”. -R.W.

De la sagesse et de l’humour, avec Jim Carrey

De la sagesse et de l’humour, avec Jim Carrey

Jim Carrey, a piece of wisdom with great humour !

Comme beaucoup, j’ai grandi avec des films devenus (at least for me) de grands classiques! De Jumanji à The Mask, Robbin Williams et Jim Carrey sont les deux acteurs qui ont le plus marqué mon enfance. Pourquoi? Leur humour déjanté bien sûr !

En dehors de ses films, Jim Carrey est d’une sagesse débordante! À l’occasion d’une remise de diplôme, à l’Université de Maharishi, il a donné un discours juste et plein de sens, à destination de jeunes étudiants aux portes de la vie active. En voici les principaux éléments, que j’ai voulu synthétiser ici en quelques leçons. 

47c077c2512d4e00a76504fbbf76fee9

Leçon #1: Planter une graine

L’intention de son discours est définie dès le départ: nous inspirer à devenir une meilleure version de nous-même!

“Je suis ici pour planter une graine aujourd’hui une graine qui vous inspirera à aller de l’avant dans la vie avec des coeurs enthousiastes et un sens clair de l’intégralité. La question est: est-ce que la graine aura une chance de prendre racine? ou vais-je être poursuivi par Monsanto et être forcé à utiliser leur graine…” (rires)

Leçon #2 : Nous sommes l’acteur principal de notre vie

“Parce que la vie n’arrive pas à vous. La vie a lieu pour vous. Comment je le sais? Je ne sais pas, mais je fais du bruit et ça c’est important… C’est la seule chose qui est importante. Nous rappeler que nous sommes ici, nous rappeler que nous faisons partie d’une plus grande entité”.

Leçon #3 : Nous faisons partie d’un tout universel

“J’avais pour habitude de croire que ce que j’étais se résumait au bout de ma peau. On m’a donné ce petit véhicule appelé “le corps” avec lequel on fait l’expérience de la création… Puis j’ai appris que tout à l‘extérieur du véhicule faisait aussi parti de moi et maintenant je conduis une décapotable!”

Leçon #4 : Choisir la peur ou le courage

“Vous êtes à l’avant-garde de la connaissance et de la conscience. Une nouvelle vague dans un vaste océan de possibilités. De l’autre côté de cette porte, il y a un monde affamé de nouvelles idées, d’une nouvelle direction. Je suppose que ce que je suis vraiment en train de dire ici aujourd’hui, parfois il est normal de manger vos émotions. Maintenant la peur va être un joueur dans votre vie. Vous aurez à décider de la quantité. Vous pourriez passer votre vie entière à imaginer des fantômes, à vous soucier de la voie du futur. Mais tout ce qu’il y aura jamais est ce qui se passe ici, dans les décisions que nous prenons en ce moment qui sont fondées soit sur l’amour ou soit la peur”.

Leçon #5 : Tout est possible et rien est impossible

“Plusieurs d’entre nous choisissent leur chemin basé sur la peur déguisée en moyen pratique. Ce que nous voulons vraiment semble incroyablement hors de portée, et si ridicule que ça puisse arriver que nous n’ayons jamais osé le demander à l’univers. Je vous le dis, je suis la preuve que vous pouvez le demander à l’univers… Et si cela ne se produit pas pour vous, immédiatement, c’est seulement parce que l’univers s’est occupé à satisfaire MA commande”. (rires)

Leçon #6 : Nous n’avons qu’une vie alors autant bien la vivre!

“Mon père aurait pu être un grand comédien mais il ne croyait pas que c’était possible pour lui. Et alors il a fait un choix conservateur. À la place, il a obtenir un emploi sûr en tant que comptable et quand j’ai eu 12 ans il a été licencié de ce travail sécuritaire. Notre famille a dû faire tout ce qu’elle pouvait pour survivre. J’ai appris plusieurs grandes leçons de mon père. Non la moindre, est que vous pouvez échouer dans ce que vous ne voulez pas, ainsi il vaudrait peut être mieux prendre une chance en choisissant de faire ce que vous aimez!

Leçon #7 : Bien choisir sa mission de vie (alias Vocation)

“Quand j’ai eu 28 ans, après une décennie en tant que comédien professionnel je me suis rendu compte une nuit à Los Angeles, que le but de ma vie a toujours été de libérer les gens de leurs préoccupations, tout comme mon père”.

« What do they need that your talent can provide… »

Alors posez-vous les bonnes questions:

  • “Comment allez-vous servir le monde?”
  • “Quelle est votre contribution qui sera utile à ce monde?”

C’est tout ce que vous devez comprendre.

Je peux vous dire par expérience: l’effet que vous avez sur les autres est la monnaie la plus précieuse qui soit. J’ait fait quelque chose qui fait que les gens présentent le meilleur d’eux-même partout où je vais”.

Leçon #8 : toutes les réponses à vos questionnements sont en vous…

“Cette partie que nous recherchons en nous, se situe quelque part au-delà de la personnalité, au-delà de la perception des autres, au-delà de l’invention et du déguisement. Même au delà des efforts”.

Jim Carrey n’est pas un simple acteur. C’est un véritable artiste qui passe beaucoup de son temps dans l’art et tout particulièrement la peinture. Voici une de ses créations, avec un petit descriptif de ce quelle représente.

Titre: High Visibility (Haute Visibilité)

Commentaires de Jim Carrey au sujet de cette peinture:

“Cette peinture est grande pour une raison… C’est dans le but de collecter la lumière et d’oser être vueVoilà la partie délicate, tout le monde est attiré par la lumière. L’hôte de la fête (au sommet) pense que l’inconscience est le bonheur. Il offre toujours à boire avec des bouteilles qui vous vident. La misère (en dessous), méprise la lumière et ne peut pas supporter que vous allez bien. Il ne vous souhaite que le pire. La reine de carreau (sous lui), a besoin d’un roi pour construire son château de cartes, et celui qui est vide (dans le bas fond) va s’accrocher à votre jambe et vous dire “s’il vous plaît, ne me laissez pas derrière, car je me suis abandonné« . Même ceux qui vous sont les plus proches, et les plus en amour avec vous, les gens que vous aimez le plus au monde, vont trouver de la clarté en confrontant certains moments de la vie.

La peinture est une des façons qui libèrent de l’inquiétude. Un moyen d’arrêter le monde, grâce à la participation totale du mental, du spirituel et du physique. Mais même avec ça, vient un sentiment d’insatisfaction divine parce que finalement, nous ne sommes pas les avatars que nous créons. Nous ne sommes pas les photos sur la pellicule. Nous sommes la lumière qui brille à travers (nous). Tout le reste n’est qu’un écran de fumée et de miroirs gênant mais pas vraiment convaincant”.

Enfin, Jim Carrey a très souvent répété ces propos au sujet de la célébrité… Pour lui, les paillettes de la gloire ne résolvent (en rien) les problèmes de la vie. En bref, il confirme que l’argent ne résoudra (en rien) nos soucis…

“J’ai souvent dit que j’aimerais que les gens puissent réaliser tous leurs rêves de richesse et de célébrité afin qu’ils puissent réaliser que ce n’est pas ça qui apporte le sens de l’accomplissement. Comme plusieurs d’entre vous, j’étais inquiet d’aller dans le monde et d’accomplir quelque chose de plus grand que moi. Jusqu’à ce que quelqu’un de plus intelligent que moi m’aie fait réaliser qu’il n’y a rien de plus grand que moi. Mon âme n’est pas contenu dans les limites de mon corps mon corps est contenu au sein de l’infini de mon âme. Un champ unifié”.

“Un champ unifié de rien, dansant sans raison particulière, sauf peut-être pour se réconforter et se divertir soi-même. Comme ce changement se produit en vous, vous ne sentirez pas le monde, vous serez senti par lui. Vous serez embrassé par lui. Maintenant, je suis toujours au début. J’ai un bouton de réinitialisation et je roule constamment sur ce bouton. Une fois que ce bouton fonctionne dans votre vie, il n’y a pas d’histoire que l’esprit peut créer qui sera aussi convaincante. L’imagination construit toujours des scénarios de fabrication à la fois bons ou mauvais. L’égo essaie de vous tenir coincé dans le multiplex de l’esprit. Nos yeux ne sont pas des téléspectateurs, ils sont aussi des projecteurs qui déroulent une deuxième histoire sur l’image que nous voyons tout le temps devant nous. La peur écrit ce script et le titre du travail est “ça ne sera jamais assez”.

“I will never be enough… This is the voice of the ego”.

“C’est la voix de l’égo et si vous l’écoutez il y aura toujours quelqu’un qui fait mieux que vous, peu importe ce que vous gagnez. L’égo ne vous laissera pas vous reposer. Il vous dira que vous ne pouvez pas arrêter jusqu’à ce que vous ayez laissé une marque indélébile sur la terre jusqu’à ce que vous ayez atteint l’immortalité…”

Un dernier message à partager, avant de vous laisser ou Comment faire sa commande à l’Univers :

“Laissez savoir à l’univers ce que vous voulez et travaillez dans cette direction, tout en oubliant comment ça va arriver… Votre travail n’est pas de comprendre comment cela vous arrivera, mais d’ouvrir la porte dans votre tête et lorsque la porte s’ouvre dans la vie réelle, marchez seulement à travers elle. Et ne vous inquiétez pas si vous manquez le signal car il y a toujours des portes qui s’ouvrent. Elles continuent de s’ouvrir et quand je dis “la vie ne vous arrive pas à vous, elle arrive pour vous ». Vraiment je ne sais pas si c’est vrai. Je fais juste un choix conscient de percevoir les défis comme quelque chose de bénéfique pour que je puisse y faire face de la façon la plus productive. Vous allez développer votre propre style. Ça fait partie du plaisir”.

« Why not take a chance on faith as well ? »

Prendre sa chance avec la foi, pas la religion mais la foi, pas l’espoir mais la foi. Je ne crois pas en l’espoir. L’espoir est un mendiant. L’espoir marche à travers le feu et la foi saute par-dessous”.

Vous êtes prêts et capables de réaliser de belles choses dans ce monde et quand vous traverserez ces portes aujourd’hui vous n’aurez que deux choix: l’amour ou la peur. Choisissez l’amour et ne laissez jamais la peur vous retourner contre votre coeur enjoué”.

Vous devez vous demander, mais de quelle religion parle t-il, a t-il abusé des champignons? Loin de là. Il fait partie de ceux et celles qui appliquent à leur vie des pratiques (spirituelles) “riches” de sens.

La recette:  au quotidien, prendre le meilleur de ce qui existe pour en faire son propre système de croyance! Être le changement, sans savoir forcément le pourquoi du comment, et sans vouloir convertir le monde avec ses propres croyances… Simplement en montrant l’exemple, son propre « idéal », aussi humain soit-il… Que la sagesse de Jim vous guide en ce beau milieu de semaine… 🙂

Pour visualiser la vidéo intégrale (26:00) de son discours (2014), rendez-vous sur ce lien. Les sous-titres français sont disponibles en bas à droite de la vidéo. Enjoy!

À très vite sur solybox.me!
With love,
C.