Sophrologie en Entreprise

Sophrologie en Entreprise

Le bien-être de vos salariés étant primordial, tout particulièrement en cette période incertaine. Je propose un espace de bien-être à vos équipes, en face à face (en respectant les règles sanitaires) ou à distance:

  • Accompagnements et entretiens individuels: assurer la poursuite et l’accomplissement de ses objectifs, trouver un équilibre en télétravail..
  • Ateliers de sophrologie et de coaching: gestion du stress, session bien–être, relaxation et méditation…

Les 10 bénéfices de la Sophrologie en entreprise: 

  1. Améliorer la cohésion de groupe et le travail en équipe
  2. Faire ressortir les valeurs humaines et fondamentales de l’entreprise
  3. Acquérir la confiance et l’estime de soi pour chaque individu
  4. S’adapter plus aisément aux changements et à notre environnement
  5. Aider à prendre du recul pour prendre de meilleures décisions
  6. Gérer son temps et apprendre à prioriser son travail
  7. Travailler la prise de parole devant un public ou dans un environnement virtuel pour favoriser l’inclusion dans les réunions
  8. Se dépasser soi même, pour atteindre un épanouissement personnel au travail
  9. Réactiver la créativité au sein des entreprises et de leurs équipes
  10. Retrouver un équilibre de vie entre vie professionnelle et vie personnelle

Ainsi la Sophrologie permet un accompagnement, pour une évolution durable dans le temps, des individus afin d’assurer les défis collectifs à venir. 

La Résistance selon Steven Pressfield

La Résistance selon Steven Pressfield

“Resistance cannot be seen, touched, heard, or smelled. But it can be felt.” 
La Résistance ne peut être vue, touchée, entendue, ou fleurée. Mais elle peut être ressentie.
― Steven Pressfield, The War of Art: Break Through the Blocks & Win Your Inner Creative Battles

La résistance, c’est ce qui nous stop, nous bloque, nous arrête dans notre lancée créatrice. C’est le véritable ennemi de tout créateur.

Ce qui nous arrête dès le matin, sur ce que nous sommes censés accomplir, avant toute autre chose, c’est La Résistance. La résistance c’est un dragon maléfique que nous avons tous en nous (interne). Il ne peut être vu, seulement ressenti. La resistance préfère la gratification instantanée plutôt que l’investissement du travail sur le long terme. La résistance s’alimente et se nourrie des peurs. C’est une force naturelle de la nature. La résistance c’est ce qui fait la différence entre un amateur et un professionnel. L’un l’écoute, l’autre la reconnaît et lui fait face.

Il y a pour beaucoup d’entre nous cette croyance que, plus on est dedans (dans le processus, dans la gloire et le succès d’avoir accompli quelque chose), plus on le fait, moins de peur il y aura. Ce que l’on ne réalise pas c’est que la peur ne partira pas. Elle s’appelle Résistance.

Plus la résistance est forte, plus l’appel est grand

Par définition la résistance c’est de l’auto sabotage. Elle peut prendre différentes formes. Les plus communes sont: Le Perfectionnisme. L’idée que ce que nous faisons n’est jamais suffisant ou suffisamment accomplit pour en poursuivre sa réalisation. Les conditions ne sont pas idéales; je n’ai pas le bon matériel; je n’ai pas le temps; je n’ai pas l’entourage; je n’ai pas le soutien, etc. Puis il y a La Procrastination. Elle consiste à dire qu’on aura toujours le temps pour le faire, un jour ou l’autre, sans pour autant passer à l’action. Alors on reporte, on reporte sans arrêt jusqu’au jours où “si j’avais su, j’aurai commencé plus tôt…”.

Les plus Grands Hits de la Résistance
Voici les situations communes dans lesquelles vous rencontrez et expérimentez ce que l’auteur appelle la Résistance (avec un grand R). Extrait du livre de Steven Pressfield, « Do The Work ».

  1. La poursuite d’un appel artistique: écriture, peinture, musique, film, danse, ou toute autre activité artistique, qu’elle soit marginale ou peu conventionnelle.
  2. Le lancement de n’importe qu’elle activité entrepreneuriale ou d’une entreprise, voir associative.
  3. Tout régime concernant directement la santé et notre bien-être
  4. Tout programme dédié à l’éveil spirituel
  5. Toute activité visant à acquérir des tablettes de chocolat (abdos).
  6. Tout cours ou programme destiné à dépasser les mauvaises habitudes ou addictions
  7. L’éducation sous toutes ses formes…
  8. Tout acte politique, moral ou courage éthique qui inclut la décision de changer pour le meilleur .
  9. La mise en action et la prise ne main de toute entreprise ou effort visant à aider les autres.
  10. Tout ce qui touche à l’engagement (du coeur), la décision de se marier, d’avoir un enfant, de traverser des moments difficiles dans une relation.

Un élément clé à retenir ici
Une première étape consiste à la reconnaitre et à ne pas s’identifier en elle. Elle fait partie de nous. Elle est là. Elle fait de nous un être humain. Cependant, nous n’avons pas à lui obéir. En somme, libre à nous de faire face à sa résistance pour avancer sur notre chemin de vie.

Rythme et Sommeil: Es-tu Loup, Lion, Ours ou Dauphin ?

Rythme et Sommeil: Es-tu Loup, Lion, Ours ou Dauphin ?

On vous a probablement déjà posé la question: plutôt du matin ou du soir? En d’autres termes: à quel moment de la journée es-tu le plus productif? J’ai toujours trouvé ça difficile d’avoir le choix entre (seulement) deux extrêmes. On peut se retrouver entre deux, pas vous? Ici je vous propose une approche différente basée sur les “chronotypes” du sommeil. En effet, nous avons tous une horloge (biologique) interne avec des caractéristiques communes et d’autres qui restent propres à chacun. Selon les cycles et rythmes, Dave Asprey, dans son livre Game Changers, distingue quatre catégories de personnes…

Les Lions

Ce sont les lève-tôt.

Ils sont plus alertes le matin. Aucun soucis pour se lever et aller au boulot. Mais les lions ont tendance à s’écrouler dès l’après-midi. Et le soir arrivé, ils se sentent épuisés. Ils se réveillent avant le lever du soleil.

Environ 15% de la population tombe dans cette catégorie.

Les experts du sommeil recommandent aux lions de se réveiller aux alentours de 5 heures 30 (du matin) et de se coucher vers 22 heures 30.

Les Loups

Ils se réveillent plus tard dans la journée. L’instant le plus productif c’est entre midi et deux et avant le coucher du soleil.

Ce sont les couche-tard. Tout comme ces créatures nocturnes, vous êtes plus alertes le soir. Les loups ont tendances à rester éveillé tard et ont du mal à se lever tôt le matin.

Environ 15% de la population tombe dans cette catégorie. Les périodes les plus productives de la journée se situent tard dans l’après-midi et dans la soirée.

Les experts du sommeil recommandent aux loups de mettre leur alarme à 7 heures du matin (incluant le snooze de 30 minutes) et se coucher avant minuit (bon courage les Loups 😉).

Les Ours

Ils suivent le rythme du soleil (lever et coucher). Pas besoin d’hiberner !

En tant qu’animal diurne (réveillé la journée, couché la nuit), vous suivez le cycle du soleil. La plupart du temps, les ours se sentent éveillés pendant la journée et ont besoin de 8 heures de sommeil profond par nuit.

Environ 50% de la population serait concernée. Ce groupe est le plus productif le matin et connait une baisse d’activité en milieu d’après-midi.

Les experts du sommeil recommandent aux ours de se réveiller aux alentours de 7 heures du matin et d’aller se coucher avant 23 heures.

Les Dauphins

Les moments les plus productifs sont milieu de matinée et tôt dans l’après-midi.

On dit que les dauphins doivent rester actif pour respirer. La moitié de leur cerveau dort, l’autre reste éveillé. Et bien, voici le groupe des insomniaques (souvent auto diagnostiqué). Vous pourriez êtres anxieux et avoir des difficultés à vous déconnecter le soir. Les dauphins ne font habituellement pas de nuit complète (de sommeil).

Environ 10% de la population tombe dans cette catégorie. Et même s’ils se réveillent fatigués, ils sont plus productifs en milieu de matinée.

Les experts du sommeil recommandent aux dauphines de se réveiller aux alentours de 6 heures du matin et d’essayer de dormir aux alentours de minuit.

La Sagesse de Stranger Things

La Sagesse de Stranger Things

Beware Beware (Note d’Attention): Dans cet article, j’évoque la fin de la récente saison (numéro 3) de Stranger Things (disponible sur Netflix). Si vous ne l’avez pas (encore) vu, attention au spoiler (vous êtes prévenus) !

Pour une expérience sonore: mettez vos écouteurs

Depuis le début de sa diffusion (2016), j’ai une affection particulière pour la série Stranger Things. Une grande surprise, moi qui n’aime pas les films d’horreur. Je ne suis pas une grande fan des frissons et de l’adrénaline procurée par la peur. Pourtant, cette série m’a envouté. Je ne la trouve pas particulièrement effrayante. J’aime son côté nostalgique et le nombre infini de références cinématographiques, de “Retour Vers Le Futur” à “E.T.”.

J’ai trouvé le monologue de fin émouvant et original. Je ne me souviens pas d’une fin pareille dans les deux précédentes saisons. Chaque personnage a évolué, laissant place à une certaine forme de sagesse. La dernière personne que vous auriez cru capable d’une telle évolution: c’est Hopper. Un homme colérique, alcoolique, qui a bien du mal à gérer ses émotions… Son écrit et discours évoqué en fin est extra. Il parle des sentiments, de la peur du changement, mais aussi de l’importance de “rentrer” dans l’arène. Pour citer une référence de Théodore Roosevelt, reprise récemment par Brené Brown :

“Ce n’est pas celui qui critique qui est important, ni celui qui montre du doigt comment l’homme fort trébuche ou comment l’homme d’action aurait pu faire mieux. L’hommage revient à celui ou à celle qui se bat dans l’arène, dont le visage est couvert de poussière et de sueur, qui va de l’avant vaillamment, qui commet des erreurs et commettra encore, car il n’y a pas d’efforts humains sans erreurs et imperfections. C’est à lui ou à elle que revient l’hommage, à celui ou à celle dont l’enthousiasme et la dévotion sont grands à celui ou à celle qui se consume pour une cause importante, à celui ou à celle qui, au mieux, connaîtra le triomphe du succès, et au pire, s’il échoue , saura qu’il a échoué en agissant courageusement”.

Voici l’Extrait Coup de Coeur de Stranger Things

Nos sentiments. Bon Dieu. La vérité, c’est que j’avais oublié ce que c’était, les sentiments. J’étais coincé, comme dans une grotte. Une grotte sombre et très profonde. Et un jour, j’ai laissé des gaufres dans les bois, tu es entrée dans ma vie, et pour la première fois depuis longtemps, j’ai redécouvert les sentiments. J’ai ressenti du bonheur. Mais depuis quelque temps, j’ai l’impression qu’un fossé s’est creusé. Comme si tu t’éloignais de moi. Nos soirées jeux de société me manquent, nos montagnes de gaufres au petit matin, regarder des westerns ensemble avant de s’assoupir. Mais je sais que tu vieillis. Que tu grandis. Que tu changes. Et je pense pour être tout à fait honnête, que ca me fait peur. Je ne veux pas que ça change. C’est pour ça que je suis venu te parler, pour essayer… d’arrêter ce changement. Pour remonter le temps. Pour que les choses redeviennent comme avant. Mais je sais que c’est naïf. La vie ne fonctionne pas comme ça. La vie avance. Elle avance toujours, que ça nous plaise ou non. Parfois, c’est douloureux. Parfois, c’est triste. Et parfois, c’est surprenant. Joyeux. Alors tu sais quoi? Continue à grandir. Ne me laisse pas t’en empêcher. Fais des erreurs, apprends de ces erreurs, et quand la vie te fera souffrir, car ça arrivera, souviens-toi de la douleur. La douleur est positive. Elle signifie que tu es sortie de la grotte. Mais je t’en prie, si tu le veux bien, pour le bien de ton pauvre papa, laisse la porte entrouverte”.

À tous les Créateurs et Entrepreneurs: ce qu’il faut retenir ici c’est l’importance de ressentir et reconnaitre ses émotions (les laisser passer – elles ne sont que temporaires et repartent aussi vites qu’elles ne sont arrivées). Vivre en expérimentant et non pas en imaginant les scénarios dans sa tête. Être dans l’arène signifie: se mettre dans une situation inconfortable, devenir vulnérable. Pour preuve, on ne peut expérimenter l’amour sans être vulnérable et à coeur ouvert…

La saison se termine avec une musique légendaire. Je vous invite à l’écouter en lisant ce passage, ce pourrait devenir une source d’inspiration 🙂

Titre: Heroes, morceau de Bowie interprété par Peter Gabriel (une chouette version).