Day 6 : Être Productif

Day 6 : Être Productif

Je ne suis pas une professionnelle de la productivité. Pourtant, étant donné le nombre important d’ouvrages que j’ai pu lire sur le sujet, je pourrais prétendre au contraire. J’ai toujours été très forte pour me préparer. Lorsqu’il y a un événement, un voyage, un fête ou un simple rendez-vous, je vais prendre plaisir à préparer vêtements, ensembles, couleurs, maquillage, stylos, ordinateur, matériel, jeux, etc. Puis le moment venu lorsque ce séjour arrive. je me laisse entraînée par la vague (flow) de l’événement.

Mais dès qu’il est question de “faire le travail” à proprement dit, je me sens souvent perdue. Je ne sais plus vraiment quoi faire. Lorsque nous entamons un nouveau projet, sans véritable clarté sur ce dernier (le tout début de n’importe quel projet), il est difficile de s’y mettre vraiment.

Si vous écoutez ou lisez du contenu sur la productivité et les habitudes de grands écrivains, vous découvrirez très vite que la discipline est de mise. En d’autres termes, ceux qui attendent l’inspiration finiront par ne rien réaliser d’ici la fin de l’année.

Showing up, no matter what

Se « montrer », être présent, se mettre à la tâche, quoi qu’il arrive, quel que soit votre ressenti du moment, quel que soit le bordel qui vous entoure, la discipline c’est la clé de la créativité et du succès (tout dépend de votre propre définition du terme).

Le processus de créativité, requiert d’être en accord avec notre propre rythme.

Living your life according to your own drummer

En parallèle, d’autres experts affirment que vous pouvez être productif, en accordance avec votre propre drummer. Ce qui signifie sans avoir à appliquer le rythme de quelqu’un d’autre. Par exemple, si on vous dit qu’il faut se lever à 4h du matin, pour écrire toute la matinée jusqu’à 8h, cela ne signifie pas que tout le monde devrait faire pareil. Pour certaines personnes cette solution sera en accord avec leur rythme personnel, pour d’autres (notamment ceux et celles qui ne sont pas du matin), il sera question d’adapter les horaires, la durée, voir aussi l’activité…

Pour appliquer à la fois discipline et son propre rythme de croisière, voici un exemple de pratique : chaque jour, se pointer à la même heure, pour une durée prédéterminée face à son bureau, sa machine à écrire, son ordinateur ou son carnet peu importe. L’important c’est de créer une nouvelle habitude, comme un rituel qui vous aide à avancer sur votre projet (l’écriture de ce dernier est un bon début). Ce, à l’heure de la journée qui vous convient. Certaines personnes seront du matin, d’autres seront du soir. Certains préfèreront se retrouver dans un environnement public, comme un café, d’autres préfèreront le confort d’un bureau, fermé et au calme.

On peut aussi appliquer cette « règle » pour cinq jours de la semaine, puis les deux jours restant, suivre le courant (flow) de la journée. L’idée ici, est de ne pas voir la productivité comme un agglomérat de solutions à appliquer à la lettre. Mais d’adapter chaque théorie, (comme celles exposées ici), puis trouver son propre rythme, et ce qui nous convient vraiment.

Les Peurs et Comment Les Affronter

Les Peurs et Comment Les Affronter

* * *

Une petite vidéo sur le sujet

Petite note pour cette vidéo: lorsque je parle de l’imaginaire, je parle surtout du « mental » bien sûr ! 

Je propose dans cette vidéo de parler des peurs sous un autre angle. C’est un sujet que je retrouve beaucoup, notamment dans les questions qui me sont posées en règle générale. 

Une petite aparté: poster cette vidéo a provoqué des peurs chez moi. J’ai toujours eu peur de parler à un groupe, à un public, alors publier une vidéo sur Youtube n’en parlons pas… Je l’ai fait parce que je m’en sentais capable. Je dois dire, je n’ai pas retouché, ni fait de montage car me regarder pour le faire, demandait un peu beaucoup trop d’effort à mon goût (step by step / étape par étape

Le but étant de proposer une approche différente des peurs. Les bonnes peurs et celles qui nous bloquent à agir dans la direction qui nous est destinée. Une vidéo et un sujet inspiré par une vidéo de Tim Ferriss: son Ted Talk « Why You Should Define Your Fears Instead of Your Goals » (traduction: pourquoi vous devriez définir vos peurs plutôt que de définir vos objectifs?)

L’exercice proposé est le suivant:

Listez vos peurs une par une et trouvez pour chaque peur une action vous permettant de dépasser cette dernière. Une action simple. On ne veut pas de grand saut ou de décision hâtive comme celle de quitter son travail…

Exemple: Une peur > « J’ai peur de parler devant une caméra ». Action > « Je vais enregistrer une vidéo, sans la publier, sans la montrer, juste essayer et enregistrer une première vidéo ». 

Le but de cet exercice étant de vous donner & de créer une nouvelle approche pour dépasser ces limites que trop souvent, nous construisons « pour (contre?) nous-même »… 

C’est une version simple de l’exercice, par contre si vous souhaitez aller plus loin je vous invite à faire l’exercice version 2.0 proposé dans cette vidéo… 🙂

Ted Talk de Tim Ferriss, disponible avec sous-titres en français. 

Une citation sur le sujet, à méditer:

« Nous avons plus souvent peur que mal ; et nous souffrons plus de l’imagination que de la réalité. »

– Lucius Annaeus Seneca

 

 

Sois le Changement que Tu veux Voir dans ce Monde

Sois le Changement que Tu veux Voir dans ce Monde
Passons à une conversation un peu plus intime !
 
En tant qu’entrepreneure curieuse et multi passionnée, j’ai toujours cherché à faire les choses différemment. Ainsi qu’à concevoir de nouvelles façons de faire les choses…
Solybox en fait partie: apporter une solution e-commerce plus respectueuse, plus juste et plus proche de mes valeurs…Pour beaucoup, il est question de sortir des sentiers battus. Ce qui n’est pas toujours apprécié, du moins, à la fin de la journée, on peut se dire j’ai essayé ou je l’ai fait ! Le plus important étant de s’assurer que “c’est la bonne chose à faire”.Je crois beaucoup (stoïcisme) que dans nos vies, il y a des choses qu’on ne peut tout simplement pas contrôler. Puis d’autres choses sur lesquelles nous avons un certain pouvoir, du moins une influence décisionnelle. À la fin, nous avons tous le choix de l’exploiter ou non.

Ces dernières années, j’ai passé du temps à expérimenter ce fameux ‘pouvoir autrement dit de faire les choses autrement: de nouvelles habitudes et modes de vie.

Voici deux conseils – Source de Progrès Personnel :​

 
#1 Sortir de sa zone de confort
 
Chaque jour, je tente un nouveau challenge pour sortir de ma zone de confort. Inconfortable (on peut se sentir vulnérable), sans être pour autant un grand danger pour qui que ce soit. Aussi simple que ça puisse paraître, je vais envoyer cette newsletter qui est plus personnelle et sensible. Ça me met ‘hors’ de ma zone de confort étant donné que je ne suis pas toujours à l’aise à l’idée de partager ces choses…
C’est pour le meilleur étant donné que le plus vous expérimentez quelque chose de nouveau (qui vous fait sortir de votre zone de confort), le moins votre vie devient ennuyeuse !
 
#2 Arrêter de suivre les médias et choisir son ‘carburant’ (source d’information) plus judicieusement
 
Il y a un Talk très intéressant sur ce sujet. Lors d’une conférence donnée par Alain de Botton, le fondateur de The School of Life explique notre relation avec les médias.
Je sélectionne judicieusement le type d’information que je me mets en tête. En me posant, toujours les mêmes questions : est-ce productif, utile pour moi de connaître cette information ?
 
Attention, ici je ne parle pas de devenir ‘ignorant’. Les derniers événements et études ayant bien montré que l’accès à la (sur) information n’est pas toujours source de progrès 🙂
 
Enfin, comme Tim Ferriss, l’indique dans son livre (La semaine des 4 heures): s’il y a quelque chose que vous devez savoir (au sujet des politiques, de l’économie, etc.), vous allez en entendre parler ! La majeur partie de nos interactions sociales est dédiée à cela.
Passé un certain âge, lire détourne trop l’esprit de ses activités créatrices. Un homme qui lit trop et qui fait trop peu d’efforts cérébraux prend vite des habitudes de paresse d’esprit.
– Albert Einstein
 
Donc lorsque je dis, choisir son ‘carburant’ judicieusement :
Quel type d’information utile et productive, je souhaite me mettre en tête pour le restant de la journée ?
 

C’est pareil pour la nourriture. Est-ce bon (sain) ? Est-ce positif ?

Beaucoup d’entre nous ne réalise pas que l’information que nous lisons ou écoutons (pareil avec les personnes de notre entourage) influence notre humeur et notre façon de penser. Ainsi, si nous nous focalisons sur les nouvelles négatives (qui soit disant passant, occupent la majorité des médias) on devient pessimiste, voir parfois davantage négatif. D’un autre côté, lorsque nous décidons de nous focaliser sur quelque chose de joyeux, ou de drôle, ça ne peut que nous booster d’énergies positives pour le restant de notre journée !
 
Enfin, est-il nécessaire de noter que “nous passons la moitié de notre vie (éveillée) à consommer des médias » ?
 

Alors, comment dépenser ce temps précieux autrement ?

Pourquoi ne pas débuter une nouvelle activité : comme des cours de céramique par exemple !

Lors d’une récente interview Solybox (avec une céramiste française), j’ai découvert que de nombreuses personnes (ses élèves) se trouvent vite passionnées à l’idée de créer et réaliser un produit de ses propres mains. En d’autres termes, faire, créer, produire quelque chose avec nos mains ou notre cerveau, pourrait bien être source d’épanouissement !

Enfin, une conscience universelle dédiée à n’acheter que des produits beaux et respectueux de tous en fait partie. C’est la raison pour laquelle Solybox existe: offrir de nouvelles opportunités shopping combinant l’Éthique et le Beau !

Je vous dis à la semaine prochaine avec de nouveaux produits et une nouvelle artiste !
C.

P.S. Solybox est dans le magazine Simple Things de Février-Mars 2017!