Day One: on the creativity field

Day One: on the creativity field

One page a Day

Day one: 2 septembre 2019

The creative process is like dealing with the mess…


It can be really messy to wake up and create from scratch. The keywords coming to me regarding this matter are: perfectionism, fears, overwhelming…


Perfectionism: every time I’m facing the blank page I want everything to look perfect and exactly as I imagine it. But the truth is, when looking at my favorite artists, and pieces, the only thing I love in it rely in their imperfection. Because perfection in art (for me) makes me bored. And even when I am attending at creating something magnificent, I don ‘t feel any particular sensation when the lines are geographically and perfectly arranged. Imperfection gives movement, emotions to your creation. It makes us Human.


Fears: this is good fear. Fear of going “off” the line, leaving the status quo, and a certain given comfort zone. Fears are natural, healthy… When I’m facing fear while creating I know something big is waiting for me on the other side (of the creative process). I know that tomorrow I will feel closer to my goal, just because I crossed a line. Fears are very good and useful when you are in real danger, and your life might be at risk. But in the creative process, in any creative endeavour, fears are here to reminds us how Human we are, and it is asking us this important question: do you really want to do this? Because you are getting outside of your comfort zone, so it better be worth it…


OVERWHELMING: every single day we are exposed to a thousand if not million stimuli, information, and so much more. It’s getting harder to get easily to a quiet place. Our phones notifications remind us of expectations, requests, comments, judgements. Plus, also the voices in our head reminding us our worth. Creating limits is essential… because no one is going to do it for you. And when I’m getting into my creative space it’s offline and quiet. So I can easily focus on what really matters.

One page a day : day one

Réveillez votre Artiste (Part 1)

Réveillez votre Artiste (Part 1)

Un workshop dédié à la Créativité

Cette semaine je vous offre l’opportunité de découvrir (gratuitement) la première partie de mon Workshop dédié à la Créativité.

On Creativity, un teaser (première partie):
Workshop initialement donné à la Station F, en février 2019. Découvrir le monde de la créativité avec le processus illustré et le monde des génies!

Avant de lancer la vidéo et l’atelier, n’hésitez pas à expérimenter cette méditation (gratuite) réalisée à l’occasion de ce workshop « On Creativity » : version voix + vagues.

Réveillez votre Artiste Intérieur !

Un atelier dédié à la créativité avec de la théorie et des exercices pour de la mise en pratique, et du concret. La vidéo complète de l’atelier EssenCiel dédié à la Créativité. Atelier initialement donné et animé à la Station F, en février 2019. Une version animée et audio de cet atelier. Expérimenter la Créativité autrement, à travers des outils uniques utilisés en coaching créatif.

Au sommaire:
– Le processus illustré de la Créativité
– D’où viennent nos idées?
– L’origine de la Muse et du Génie
– Exercices inspirés des pratiques de Leonardo da Vinci et Albert Einstein
– Les trois éléments clés de la Créativité
– De la pratique avec deux rituels révélateurs de créativité !

Le Pack Complet comprend :

  • La vidéo de l’atelier On Creativity, comprenant les deux parties du workshop (durée: 1h03).
  • Deux méditations guidées pour préparer l’atelier, une en version voix et une seconde en version voix + vagues.
  • Le pdf de l’atelier avec l’ensemble des slides de la présentation.

La Magie des Machines (à Écrire)

La Magie des Machines (à Écrire)

La Machine à Écrire = Provocateur de Créativité

Vous en avez peut être déjà entendu parlé, à l’occasion de la sortie du premier livre (best-seller) de Marie Kondo, mais les objets auraient une âme. Difficile à croire lorsqu’on a tendance à tout jeter…

D’après les croyances japonaises: “un objet peut acquérir une âme et s’animer s’il atteint son 100ème anniversaire ; plus rarement il peut également prendre vie par rancoeur et par amertume s’il a été abandonné ou abîmé”.

What ?!?!?

Screen Shot 2017-10-26 at 09.25.48

Et bien, à la découverte de ma première machine à écrire, c’est devenu comme une évidence!

Pourtant, ceux qui me connaissent, dirons que je me débrouille assez bien avec tout ce qui touche au high tech. J’ai toujours été débrouillarde en la matière, ayant accédé à un ordinateur assez tôt…

Alors, pourquoi retourner en arrière ?

Ceci étant, il y a une partie de moi, qui reste très attachée à l’avant 2006. La période qui a précédé le premier iPhone. Je trouvais que la vie allait à un rythme plus calme et que tout était plutôt simple. (Illusion ???). Bref, j’ai eu la chance de grandir avec ces changements, et de connaitre l’avant et l’après Facebook. 

Le tournant a eu lieu quelque temps après un burnout. Depuis, tout a changé. Mon rapport aux écrans n’était pas très équilibré, voir excessif. J’avais littéralement besoin de me déconnecter.

Disclosure: attention, je ne suis pas passée d’un extrême à l’autre. Je considère que les écrans font parties de nos vies mais que nous restons libres de (mieux) les utiliser à notre manière…

Alors, je me suis tournée vers leurs ancêtres. Je suis revenue au iPod (ancienne génération) qui me permet d’écouter mes podcasts et ma musique sans être (forcément) connectée!

Pour l’écriture, je suis retournée au duo carnet + stylo. Parfait pour de la prise de notes, mais j’ai très vite réalisé que j’avais perdu la main – depuis l’école, nous n’écrivons plus aussi souvent et longuement sur papier. À ma grande surprise, j’ai découvert l’utilisation de la machine à écrire, chez certains de nos contemporains. Loin d’être démodée, des personnalités comme Woody Allen et Lady Gaga l’utilisent, encore aujourd’hui! Un autre exemple avec le projet KickStarter Hemingwrite…

Contrairement au papier + crayon, elle permet d’écrire plus rapidement et de se fatiguer moins vite. Mieux que l’ordinateur, elle permet de créer et d’écrire sans électricité, sans Internet, sans multitasking. Tout ce qui est, « est » et reste aussi simple que le papier et les lettres qui se posent l’une après l’autre sur fond blanc. Le son des touches est très stimulant. C’est comme jouer au piano, sauf qu’on se retrouve avec une partition imprimée par nos soins. On se (re)connecte (véritablement) à ce que l’on fait.

C’est alors que j’ai décidé d’investir dans ces machines. Plus j’en apprenais sur elles, plus j’en découvrais ses facettes (cachées), son charme et ses secrets.

J’ai toujours été très manuelle. Enfant, j’avais mon propre atelier à la maison. Alors mettre mes mains dans l’inconnu ne me faisait pas peur, au contraire. C’est en expérimentant avec des machines cassées que j’apprenais à en comprendre le fonctionnement. Après quelque temps, j’étais capable de les réparer et de les remettre aux goûts du jour:

Des beautés enfin disponibles sur solybox.com…Screen Shot 2017-10-26 at 17.18.46.png

Ainsi, je me suis rendue compte de quelque chose: les machines à écrire sont quasi indestructible. Comme une montre, il y a un mécanisme spécifique dépendant de pièces facilement remplaçables. Une fois que l’on comprend le mécanisme et le fonctionnement de la machine, il devient facile de la réparer, voir d’en améliorer son fonctionnement. J’ai passé tout l’été 2017, à disséquer ces machines + (accessoirement) à les rénover.

Aujourd’hui, notre ordinateur et la majorité de nos écrans sont concernés par ce qu’on appelle l’obsolescence programmée (= une stratégie visant à réduire la durée de vie d’un produit pour augmenter son taux de remplacement et provoquer un nouvel achat prématurément). Nos smartphones et nos laptops, ne seront pas amenés à se faire réparer par nos soins – sauf si ça fait partie de notre domaine. Je trouve ça frustrant. Ça nous déconnecte véritablement du fonctionnement de la machine que nous utilisons dans notre quotidien. Pour quelqu’un qui a besoin de comprendre comment les choses fonctionnement et qui n’aime pas dépendre des autres quant à son utilisation, c’est très frustrant.

Vous allez me dire, « mais les machines à écrire c’est démodé, on a des ordinateurs aujourd’hui qui font très bien le travail, en mieux ». Je ne peux pas dire le contraire. L’ordinateur restera une machine ultra développée face à de simples machines comme une machine à écrire. Nonetheless, ne sous estimez pas le pouvoir de la machine à écrire qui pourrait bien finir par vous surprendre.

Alors oui, je le dis haut et fort: la machine à écrire c’est certes une ode à la mélancolie (au 21ème siècle), mais c’est aussi un outil créatif, productif et romantique. Lorsque vous écrivez, vous jouez, vous composez, et vous faites sortir une page tapée de votre (propre) patte. Là est la prouesse que nous avons perdu face au digital.

Sur une machine à écrire, on est obligé d’écrire spontanément, d’être bordélique, on se lâche, on s’exprime et personne d’autre que nous avons accès à ces pages. Nous avons le choix. Nous pouvons les brûler. Nous pouvons les cacher. Nous pouvons les transcrire, les scanner, ou même les publier comme telles…

Je trouve une plus grand satisfaction & liberté à écrire sur une machine à écrire. C’est une autre expérience. Une expérience qui ne pourra jamais être remplacée par les nouvelles technologies aussi récentes soient-elles. Je n’ai pas la fatigue liée à l’utilisation excessive d’un écran, ni la distraction, ni l’envie de me rendre sur Internet ou de consulter (inutilement pour la dixième fois de la journée) mes emails.

La machine à écrire est indémodable et à l’heure actuelle, (du moins aux États-Unis) elle connaît un vive succès sur les écrans de cinéma : California Typewriter.

Un film documentaire dédié à La Machine, avec de belles personnes comme: Tom Hanks (acteur) et Sam Shepard (écrivain) – qui nous a quitté l’été dernier.

Screen Shot 2017-10-26 at 09.24.21

Tom Hanks ne peut que vous convaincre quant à l’utilisation de ces machines… Rien que la bande annonce vous donne des frissons

“J’ai probablement plus de 250 machines à écrire dans ma collection et je dirai que 90% d’entre elles fonctionne parfaitement.“ – Tom Hanks

“Une machine à écrire ne vous juge pas, ça ne fait que dire “tout de suite monsieur, tout de suite monsieur, comme vous le souhaiterez.” – John Mayer

“Individuellement je pense que nous sommes une culture, mais la vision d’ensemble de cette culture n’a aucun sens pour moi.” – Sam Shepard

“J’ai toujours eu un rêve, que les gens retournent aux machines à écrire.”

“Lorsque je démonte ces machines, je vois des gens, je “nous” vois en elles.”

“J’avais ce moment de rébellion, ce sentiment d’être malade du monde digital, et à quel point il peut être intrusif. Je suis allé à ma machine et j’ai écrit ce manifesto… 

The Typewriter Manifesto

We assert our right to resist the Paradigm,

Nous revendiquons notre droit de résister au Paradigme,

to rebel against the Information Regime,

de se rebeller contre la Révolution de l’Information

to escape the Data Stream.

d’échapper au Flux de Données.

We strike a blow for self-reliance,

Nous frappons un grand coup pour l’indépendance,

privacy,

l’intimité,

and coherence

et la cohérence,

against

contre

dependency,

la dépendance,

surveillance,

la surveillance

and desintegration.

et la désintégration.

We affirm the written word,

Nous affirmons/proclamons la parole écrite,

and written thought,

et la pensée écrite,

against

contre

multimedia,

le multimédia

multitasking,

le multitâche

and the meme.

et le mème.

We choose the real over representation,

Nous choisissons le réel à la représentation,

the physical over the digital,

le physique/matériel/concret au digital,

the durable over the unsustainable,

le durable au non-durable,

the self-sufficient over the efficient.

l’autonomie à la performance/à l’efficient.

THE REVOLUTION WILL BE TYPEWRITTEN

LA RÉVOLUTION SERA DACTYLOGRAPHIÉE. »

 

– Richard Polt (son livre)

 

Le 17 octobre dernier, Tom Hanks publiait son premier livre de “short stories” d’histoires courtes, écrites et composées sur sa machine. Disponible en langue originale (anglais uniquement) pour le moment.

Le film lui sera disponible sur iTunes, le 21 novembre (2017) prochain.

Screen Shot 2017-10-26 at 18.28.10.png

 

Nouveautés sur le Shop

Screen Shot 2017-10-26 at 18.33.01.png

The Art of Rituals

The Art of Rituals
The word ‘routine’, at first, doesn’t sound really appealing.
The simple act of doing the same repetitive thing, every single day, doesn’t make it attractive at all.
 
But what about ‘rituals’ ? Rituals are defined as series of actions or type of behaviour regularly and invariably followed. Positive habits making our day smooth and somehow productive. It’s all about everyday life, repetitive process which somehow can brings something powerful. I believe in the Art of Rituals. What about you?
 
Recently I have been reading a lot of articles about rituals and habits. From “The 10 most productive habits” to “The top 5 rituals of productive people” kind of article. Yet, I have not find what I was looking for. Somehow I was expecting something different.
 
I’ve been reading a book about Rituals of famous artists and creators. This book is titled Daily Rituals and it’s written by Mason Currey. It’s about all rituals process of the biggest legendary and well known creators of all time, from Mozart to Kafka. Reading it made me realise that there is no one fit all solution formula. Sure you can get inspired by others and their own rituals. But it’s also all about being present to your own path and who you truly are.
 
This quote from Mason Currey show the power of an everyday ritual :
 
“A solid routine fosters a well-worn groove for one’s mental energies and helps stave off the tyranny of moods.”
― Mason Currey
 
Sometimes, the repetitive action if it’s a positive one, can be very beneficial for ourselves.
 
But it’s also crazy how artists can differ from each other, here is an example from Jean Paul Sartre (French philosopher), John Adams (composer) and Louise Bourgeois (French-American artist).
 
“One can be very fertile without having to work too much. Three hours in the morning. Three hours in the evening. This is my only rule.”
– Jean-Paul Sartre
 
“My experience has been that most really serious creative people I know have very, very routine and not particularly glamorous work habits.”
– John Adams
 
“I now have 110 drawing-diary pages, but I’ll probably destroy some. I refer to these diaries as ‘tender compulsions.”
“I work like a bee and feel that I accomplish little.”
– Louise Bourgeois
 
If you are interested, I’m sharing here the infographic of the daily routines of famous people inspired from this book.
 
For the record, here are my Daily Rituals. My five morning rituals …
* Flowers : this is not daily since I buy my flowers once a week depend on how long they last… Buying flowers and having them everyday on my desk is a true ritual. It definitely light and colour my day!
* Meditation : this truly made a biggest change in my life. As important as hygienic basics needs (shower and tooth brushing) 🙂
* Yoga / any type of exercice : showing up is enough! Jogging, dancing, a simple long walk in the park.
* Morning Tea : Sencha or Pu-erh, there are my two favourites.
* Writing : Letting go with what’s going on in my mind + Grateful thoughts and words for the day ahead
 
What about you, what are your daily rituals? Do you have some you would like to share?