Day 9 : Créativité et multitasking

Incompabilité

Lorsque je me dis que je vais écrire plusieurs articles en une seule journée (incluant les recherches nécessaires). Je termine ma journée avec encore plus de contenu (à lire) que je n’aurai pu envisager. Je crois au fait qu’il existe une véritable addiction au contenu. On en veut toujours plus. Pourtant je ne pense pas que ce soit normal de passer une vie à consommer des informations (peu importe la forme), sans rien créer. Moi-même je le reconnais. Je suis loin d’être parfaite. J’ai encore beaucoup de travail à faire, pour atteindre mon équilibre et ratio idéal de consommation : création. Et pourtant je suis la première à dire que notre omni présence sur les écrans n’aide pas.

Mon téléphone est en mode avion tôt le soir. Lorsque je me réveille, j’évite de me jeter dessus. À ce propos, je ne l’utilise pas comme réveil. Durant la journée, le seul moment où vous entendrez un son c’est pour un rappel particulier ou un appel. Je n’ai ni notification, ni vibration lorsque je reçois un texto, un email ou un nouveau feed sur quelconque réseau social. Il n’y a rien de pire je trouve, que de casser le rythme de notre élan créatif.

Saviez-vous que ces notifications et divertissements instantanés peuvent réduire notre créativité ?

J’ai découvert cela lors de mes recherches au sujet du multitasking. En effet, le multitasking est assez réputé aujourd’hui comme étant une “qualité” et quelque chose de normal, voir commun. Or, il se trouve que le multitasking est pire qu’on ne l’imagine.
Des recherches ont montré qu’il n’était pas possible de faire du multitasking tout en étant productif. Pourtant, nous nous en croyons capables. Regardez sur les routes, le nombre d’individus avec leur smartphone à la main, alors qu’ils sont au volant.

Notre cerveau n’a pas été crée pour cela. Il est plastique certes, mais les résultats sont assez effrayants. Le multitasking engendre de véritables déficiences. Les scientifiques vont au point de parler d’addiction. Tout simplement parce qu’il est difficile pour beaucoup de « multitasker » de changer leurs habitudes (vers du monotasking). Or changer quelque chose, autrement dit un manque de flexibilité, montre et prouve qu’il existe une certaine addiction.

Ce phénomène de multitasking est non seulement contre productif mais il nous rend aussi moins créatif.

Des solutions :

La première est de privilégier au maximum le monotasking. Lorsque vous êtes sur une tâche faites en sorte qu’il n’y ait que cette dernière sous vos yeux. Mettez votre téléphone en mode avion. Mettez-vous à la tâche sans porter votre attention sur autre chose. Si vous pensez à quelque chose que vous avez oublié (répondre à un email, à un message, faire une recherche sur Google), notez-le tout simplement sur une feuille. Mais surtout, ne vous laissez pas entrainé par la vague du « je vais vérifier juste 5 secondes » parce qu’on sait très bien où ça nous mène…

La deuxième,

Ne mettez pas une tonne de cookies sur votre bureau.

J’avais trouvé cette image intéressante. Nos écrans sont comme des cookies irrésistibles ! Lorsque vous voulez faire attention à votre alimentation, le premier réflexe, serait de supprimer toutes possibilités de « cookies » dans votre maison. Là, il n’est pas question de « supprimer » radicalement tous ses écrans. Mais de créer un espace où vous savez que vous ne pouvez pas être dérangé. Lorsque je mets mon téléphone en mode avion, je me dédie entièrement à une tâche. Je ne supprime pas les écrans de ma vie. J’y retourne pour une durée déterminée que j’essaye de gérer au mieux (notamment avec une liste de tâches préalablement effectuée).