Day 6 : Être Productif

Je ne suis pas une professionnelle de la productivité. Pourtant, étant donné le nombre important d’ouvrages que j’ai pu lire sur le sujet, je pourrais prétendre au contraire. J’ai toujours été très forte pour me préparer. Lorsqu’il y a un événement, un voyage, un fête ou un simple rendez-vous, je vais prendre plaisir à préparer vêtements, ensembles, couleurs, maquillage, stylos, ordinateur, matériel, jeux, etc. Puis le moment venu lorsque ce séjour arrive. je me laisse entraînée par la vague (flow) de l’événement.

Mais dès qu’il est question de “faire le travail” à proprement dit, je me sens souvent perdue. Je ne sais plus vraiment quoi faire. Lorsque nous entamons un nouveau projet, sans véritable clarté sur ce dernier (le tout début de n’importe quel projet), il est difficile de s’y mettre vraiment.

Si vous écoutez ou lisez du contenu sur la productivité et les habitudes de grands écrivains, vous découvrirez très vite que la discipline est de mise. En d’autres termes, ceux qui attendent l’inspiration finiront par ne rien réaliser d’ici la fin de l’année.

Showing up, no matter what

Se « montrer », être présent, se mettre à la tâche, quoi qu’il arrive, quel que soit votre ressenti du moment, quel que soit le bordel qui vous entoure, la discipline c’est la clé de la créativité et du succès (tout dépend de votre propre définition du terme).

Le processus de créativité, requiert d’être en accord avec notre propre rythme.

Living your life according to your own drummer

En parallèle, d’autres experts affirment que vous pouvez être productif, en accordance avec votre propre drummer. Ce qui signifie sans avoir à appliquer le rythme de quelqu’un d’autre. Par exemple, si on vous dit qu’il faut se lever à 4h du matin, pour écrire toute la matinée jusqu’à 8h, cela ne signifie pas que tout le monde devrait faire pareil. Pour certaines personnes cette solution sera en accord avec leur rythme personnel, pour d’autres (notamment ceux et celles qui ne sont pas du matin), il sera question d’adapter les horaires, la durée, voir aussi l’activité…

Pour appliquer à la fois discipline et son propre rythme de croisière, voici un exemple de pratique : chaque jour, se pointer à la même heure, pour une durée prédéterminée face à son bureau, sa machine à écrire, son ordinateur ou son carnet peu importe. L’important c’est de créer une nouvelle habitude, comme un rituel qui vous aide à avancer sur votre projet (l’écriture de ce dernier est un bon début). Ce, à l’heure de la journée qui vous convient. Certaines personnes seront du matin, d’autres seront du soir. Certains préfèreront se retrouver dans un environnement public, comme un café, d’autres préfèreront le confort d’un bureau, fermé et au calme.

On peut aussi appliquer cette « règle » pour cinq jours de la semaine, puis les deux jours restant, suivre le courant (flow) de la journée. L’idée ici, est de ne pas voir la productivité comme un agglomérat de solutions à appliquer à la lettre. Mais d’adapter chaque théorie, (comme celles exposées ici), puis trouver son propre rythme, et ce qui nous convient vraiment.